Les Secrets de Mémé

Auteure : Anaïs Mony
Résumé :
Lorsque sa mère lui dévoile le dernier souhait de sa grand-mère, Lorelei ne s’attend pas à ça. 
Les secrets de Mémé la replongent dans un douloureux passé auquel se mêle un présent interrogatif. À force de chercher le bonheur, la trentenaire butée ne finira-t-elle pas par se perdre ? 
Entre secrets et mensonges, arrivera-t-elle à pardonner ? Parviendra-t-elle à discerner le réel de l’imaginaire ? 
Et si finalement elle aussi avait des secrets ?

Ln

Dans un premier temps, j’ai été intrigué par le titre les secrets de Mémé et la couverture.
On rentre assez rapidement dans l’histoire de notre héroïne Lorelei. Les lettres que sa mémé laisse sont très attirantes selon moi car on souhaite découvrir ce qui se cache dans cette enveloppe et le pourquoi du comment.  Là ,mon cerveau s’est mis en marche comme dans une enquête.
Toutes les familles ont des secrets des cadavres dans les placards comme on le dit si facilement. Mais que va t-on découvrir vraiment ?

Anges

Juste piouffff,
Des secrets comme celui-là on pourrait se dire « ok ça va c’est du réchauffé » mais non pas du tout.
L’histoire de Lorelei et de sa grand-mère, revivre les moments pas toujours gais de cette enfant qui pourtant a su avancer.
Comment expliquer sans spoiler juste : je l’ai lu d’une traite, sans m’arrêter je voulais tellement en être à la fin …

Ln

Anaïs a su nous transmettre grâce à ce stratagème, le passé et le futur de notre héroïne. Elle n’est pas seule pour la lecture, son compagnon est là et l’aide parfois.
La vie n’a pas été facile pour elle, nous nageons entre les flash back, on vit à travers elle dans  sa vie  de petite fille, adolescente et de femme.
Nous traversons les différents moments de cette fille, nous rentrons dans son intimité , dans les prémices de l’amour, de la vie de famille, d’une relation fascinante mais aussi déconcertante avec son frère. De sa relation parfois compliquée avec sa mère qui parfois me laisse sans voix sur son comportement face à ses enfants.

Anges

Pour moi le rôle principal n’est ni Loreleï, ni sa grand-mère, non c’est la lettre.
Oui un peu dur à croire mais une simple lettre (pas si simple d’ailleurs) fait toute l’histoire et elle nous présente le rôle secondaire dont je parle un peu plus bas.
Cette lettre, c’est elle l’héroïne de toute l’histoire qui a su mêler toutes les périodes les secrets et non-dits qui sont pourtant communs à bons nombre de familles.
Sans la lettre, l’histoire ne serait rien et la façon de l’amener et de nous la conter …
La lettre est celle qui nous présente ce qu’est la « relation humaine »

Ln

J’ai eu mal pour elle parfois, j’ai eu le cœur brisé mais à d’autres moments je me suis dis oui c’est une battante, une guerrière, une wonder woman.  Elle ne lâche rien, ne se laisse pas faire. Elle se bat aussi contre elle même parfois.
Au fil des pages que tu ne quittes pas, tu sens que la vie est totalement différentes du début à la fin, tu la trouves de plus en plus forte car elle fait face à tous les obstacles de la vie.
Pour moi Anais joue avec nous, elle nous montre que tout est possible même dans le moments les plus terrible de notre vie.
Mais pourquoi cette grand mère écrit toutes ces lettres ? vous vous posez aussi la question ? est ce une réalité ou juste un rêve ou un don? A vous de le découvrir.
Pour moi ce roman est un délicieux mélange d’émotions, on voit que Lorelei se construit ou se reconstruit.

Anges

Cette relation aussi étrange que dure, douce et affective. Ces secrets qui dévoilent des sentiments que Loreleï ne pensait pas, ne connaissait pas.
Une relation qu’elle a désormais avec sa grand-mère à travers ses mots et ses maux.
L’auteure a une écriture douce est fluide, une rédaction qui va dans cette histoire, nous triturer le cerveau (j’ai par ailleurs arrêté ma lecture à un moment pour envoyer un message privé à AnaÏs Mony pour lui dire qu’elle était à la limite de la torture mentale, car l’imaginaire part dans tous les sens)

Ln

On dit souvent que nous ne choisissons pas notre famille que parfois il faut oublier, oublier pour mieux avancer et parfois même s’affranchir des éléments toxiques.
Je pense qu’on pourrait toutes être des Lorelei à notre façon, elle est très représentative une personne lamba.

Malgré tout l’auteure a su mélanger la tendresse, la violence et la peine, la dureté de certains moments de la vie de famille et l’amour qui résiste, car même si l’histoire est romancée elle est tirée pour partie du vécu de l’auteure.
Mais elle a su nous amener jusqu’au bout, nous tenir avec un petit truc en plus qui devait sortir et permettre d’apposer le mot fin par la suite.
Un petit quelque chose que je n’ai pas encore su déterminer.

Ln

Ce roman est court mais très addictif, je n’ai pas su m’arrêter tellement j’ai été prise dans l’histoire et je voulais découvrir la fin.
Je le recommande vraiment car j’ai aimé être avec elles, les découvrir, les suivre. Une histoire vraie qui est géniale. Pour finir je dirai qu’Anais  a une belle plume, douce, vraie, belle.

Et nous la remercions pour ce beau Service Presse 🙂

Une réflexion sur “Les Secrets de Mémé

  1. Pingback: chroniques et avis – Anaïs Mony

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s